Espace technique

Espace technique

Ce qui différence les carreaux en céramique

D’apparence identiques mais, comme la plupart des matériaux, les carreaux céramiques existent en plusieurs formes, dimensions, qualités et fourchettes de prix.
Quelles sont les caractéristiques qui influent sur le prix et sur la performance?

Support d’argile :

La résistance du support est fonction de sa densité. Les biscuits les plus robustes ont été « atomisés » afin de restreindre le nombre et la dimension des poches d’air, ce qui diminue les risques d’ébréchure. Le procédé accroît
la densité du biscuit et en enlève les impuretés en réduisant l’argile en particules plus fines et plus rondes.

Email:

La dureté de l’émail détermine sa résistance à l’usure. Celle-ci est fonction de la température de cuisson, de la couleur(les couleurs claires sont les plus dures) et de l’éclat(l’émail mat ou satiné est généralement plus dur que l’émail brillant).

Résistance à la compression :

la résistance à la compression de carreaux de céramique n’est pas une propriété normée.
Elle s’élève à environ >500N/mm² pour le grès.
Résistance à l’entaille: »MOHS »1-10
On entend par résistance à l’entaille la résistance à la pénétration d’un autre matériau. La résistance de ce minérau qui, après plusieurs tentatives d’entaille, présente au maximum une trace.
Résistance à la traction sous flexion:
Les éléments de construction tels que les carreaux sont sollicités par des forces en direction verticale par rapport à la surface apparente. En même temps, des tensions de compression apparaissent sur la surface supérieure et des tensions de traction
sur la surface inférieure, ces dernières étant en général déterminantes.

Résistance au gel:

Critère principal pour l’utilisation de carreaux de céramique à l’extérieur est exigée pour les carreaux de grès cérame correspondant à la norme DIN 176.

Résistance aux taches :

Résistance contre des taches indélébiles. Cette dernière est assurée pour les carreaux émaillés; pour les carreaux non émaillés, en revanche, elle l’est uniquement après un traitement approprié.

Résistance chimique:
Les carreaux  de faïence et les carreaux en grès émaillés résistent aux sels de bain et aux substances chimiques domestiques (excepté aux produits de nettoyage contenant de l’acide fluorhydrique ou des combinaisons de ce dernier).

Résistance contre les acides et lessives alcalines sur demande.
Les carreaux en grès non émaillés sont résistants, sauf contre l’acide fluorhydrique et ses combinaisons.

Résistance thermique:

la résistance contre des fluctuations de température est exigée pour les carreaux de faïence et de grès cérame (essai selon DIN EN 104).
Résistance à l’abrasion (la norme PEI. Porcelain Enamel Institute)
L’abrasion (usure de la surface)est le résultat des frottements subis par des revêtements de sol et peut, dans le cas de carreaux émaillés, provoquer une perte de brillance de la surface.
la résistance à l’usure superficielle d’un revêtement carrelé dépend de plusieurs facteurs:
-La fréquence d’utilisation(nombre de passages dans un temps donné)
-des conditions d’apport de salissures et de nettoyage (quantité des salissures de la rue contenant du quartz, genre de chaussures et état de propreté)
-du type de sollicitation(simple passage ou mouvement de rotation)
-de la dureté de l’émail
-de l’épaisseur de l’émail
-du degré de brillance de l’émail (mat,semi-mat,brillant)
-de la couleur et du degré de luminosité de l’émail.
Abrasion profonde:
Les carreaux de grès pressé non émaillés sont insensibles à l’abrasion: leur aspect peut même s’améliorer dans le temps (patine).Le terme d’abrasion profonde désigne un essai destiné à mesurer la compacité du grès cérame (NF EN 102).La perte de volume doit être de 175 mm³ au maximum (essai effectué selon la norme DIN-EN ISO 10545-6).
La norme PEI. Porcelain Enamel Institute
Le test PEI est une méthode d’essai de détermination de la résistance contre l’usure de surface des carreaux pour sols.
Les carreaux de grès émaillés sont classés en catégories selon leur résistance contre l’abrasion qui est proportionnelle à la dureté de l’émaillés sont classés en catégories selon leur résistance contre l’abrasion qui est proportionnelle à la dureté de l’émail et peuvent être ainsi attribués à différents domaines d’application.la résistance
à l’abrasion (catégorie d’usure) des carreaux en grès émaillés est indiquée par le fabricant.
En respectant la norme EN ISO 10545-7, les carreaux se distribuent selon les cinq classes ci -dessous, suivant leur destination d’utilisation

Absorption d’eau ou porosité:

l’absorption d’eau est aussi fonction de la densité. Les carreaux qui absorbent plus de 3% d’humidité conviennent uniquement aux usages intérieurs, tandis que ceux qui absorbent entre 0 et 3% d’humidité peuvent résister aux variations de températures et conviennent également aux usages extérieurs.

Antidérapants (carreaux antidérapants):
Carreaux dont la surface, rugueuse ou à reliefs, limite le risque de chute par glissable. Le caractère antidérapant d’un revêtement peut également provenir de la multiplication des joints entre carreaux (petits formats).A défaut d’une norme

Comment choisir les carreaux céramiques: critères esthétiques

 

Exploiter toute la beauté des carreaux en céramique exige beaucoup plus que le simple choix de la couleur. Il faut aussi tenir compte de dimensions, de la forme, de la texture, de la disposition et du coulis à joints.
La couleur principale-le choix de la couleur est la décision la plus importante que le consommateur prendra. L’avis du vendeur peut être sollicité, mais comme la couleur est une question de goût personnel, la décision finale
revient à l’usager.

En raison de la permanence des carrelages en céramique, il est sage de choisir des couleurs classiques, dont on ne se lassera pas au bout de quelques mois .On ajoutera de l’intérêt avec des touches de couleurs contrastantes.
les carreaux de couleur claire agrandiront les pièces de petites dimensions. Des carreaux dans les tons de brun, comme terre cuite ou ocre, peuvent donner une ambiance accueillante et chaleureuse à une grande pièce.
Il est important de tenir compte du fait que les carrelages de ton uni sont tré attrayants mais qu’ils laissent paraître la moindre trace de poussière et de saleté. Les carrelages ton sur ton, texturés ou à motifs exigent moins d’entretien.
Les couleurs contrastantes – Les possibilités d’agencement des carreaux en céramique sont presque illimitées. Un grand nombre de consommateurs voudront ainsi personnaliser leur carrelage avec des couleurs contrastantes.

Ces couleurs peuvent être choisies dans la même gamme de teintes ou, pour un contraste plus marqué, dans des gammes diamétralement opposées, comme noir et blancIl faut cependant utiliser les couleurs contrastantes avec modération afin d’éviter qu’elles ne dominent la couleur principale.

Dimensions – Les dimensions de la pièce n’ont aucun rapport avec les dimensions des carreaux. Ainsi, une petite pièce paraîtra plus grande avec de grands carreaux.

Des carreaux de petites dimensions ajouteront une riche texture dans les grandes pièces.
Les grands motifs sont trop massifs dans une petite pièce.

Nuances – De nombreux carreaux émaillés ou bruts sont fabriqués en vue de produire un large éventail de nuances, qui capteront la beauté naturelle du matériau.

Tous les carreaux en céramique présentent certaines variations de teintes. Les carreaux sont triés afin que la gamme de nuances dans chaque caisse soit restreinte.

A la pose, on peut utiliser les carreaux de plusieurs caisses, afin d’assortir les nuances et produire une apparence attrayante.
Le coulis ou joint de scellement
Les joints servent à compenser les divergences admissibles, dues au matériau, des longueurs d’arêtes et de l’orthogonalité par rapport aux dimensions de fabrication ou sont prescrites sous forme de recommandation dans les normes de pose.
C’est aussi un élément de décoration qui a son importance:
De nos jours, le coulis à joints est beaucoup plus qu’une substance utilitaire. On peut maintenant se procurer des coulis dans une vaste gamme de couleurs, destinées à rehausser la beauté des carreaux.
Un coulis de même teinte que le carreau produira une apparence unifiée.
Un coulis de couleur contrastante accentuera le dessin formé par les carreaux.
On peut aussi assortir la couleur du coulis à celle d’un tapis ou d’un mur afin d’unifier les éléments de la pièce.
Largeurs de joints recommandées:
longueurs d’arête jusqu’à 100 mm : env.2mm
longueurs d’arête entre 100 et 200 mm : env. 3 mm
longueurs d’arête entre 200 et 600 mm : env.4 mm
Joint de tassement (joint de dilatation):
désigne tous les types de joints qui permettent le mouvement entre les bâtiments, les éléments de surface ou de construction et résorbent les tensions dommageables sous le revêtement. Selon le cas d’application, ils peuvent être exécutés en tant que:
formation constructive des bords des éléments de construction
Fermeture avec une matière d’étanchéité élastique,
Jointure réalisée à l’aide d’une matière d’étanchéité préfabriquée en bandes,
profils et garnitures
Joints ouverts
Les joints de tassement sont importants sur toutes les surfaces  d’une certaine taille dans les anciens bâtiments avec planchers en bois, sur les terrasses et dans les jardins d’hiver, étant donné que ,dans le cas contraire, les tensions de traction

 

Pourquoi les carreaux céramiques

Produit naturel et écologique. La matière principale des carreaux est entièrement naturelle.
Installation définitive. S’ils sont choisis judicieusement, les carreaux céramiques peuvent durer au moins aussi longtemps que la maison. Ils n’exigent aucun entretien après leur installation à part le nettoyage habituel
Résistance aux taches. Les carreaux en céramique sont considérés comme le matériau de construction le plus résistant aux taches.
Salubrité. Il est facile de maintenir l’hygiène puisque les carreaux en céramique ne retiennent pas les liquides et n’absorbe pas la fumée, les vapeurs et les odeurs.
Nettoyage facile. Passer une vadrouille humide est généralement suffisant pour maintenir la propreté du carrelage. A la limite utiliser des produits détergents, aucun phénomène d’adhérence
Résistance aux éraflures. Aucune surface n’est à l’abri des égratignures mais les carreaux en céramique sont les plus résistants.
Résistance aux brulures. Les cigarettes et les étincelles des feux de foyers n’affectent pas  les carreaux en céramique.
Résistance aux changements brusque de température, aux agents chimiques et biologiques.

 

Typologie des carreaux céramique

Ce sont des plaques plates peu épaisses fabriquées avec l’argile, du silice, des colorants et d’autres matières premières durcies par cuisson à très haute température.

Ils peuvent être laissés à l’état brut ou émaillés.

Les carreaux céramique sont classés par groupe selon en même temps des normes européennes (EN) et des normes DIN (Deutches Institut Für Normung = Institut allemande de normalisation).

Cette classification est faite selon la méthode de fabrication des carreaux (étirage ou pressage à sec) et leur coefficient E d’absorption d’eau.

La norme de référence pour les carreaux et dalles céramiques est la norme DIN-EN 14411

Télécharger le guide technique SOMOCER 2013